Patience Dabany fait une entrée fracassante dans le gospel

Mardi 23 Avril 2019 (Infos Gabon) – Deux mille dix-neuf aura été l’année de l’entrée de la chanteuse Patience Dabany dans un monde musical qu’on ne lui connaissait pas : le chant qui loue et adore l’Eternel.

Ceux qui ont savouré le même timbre suave de sa voix ont senti une certaine tendance à s’entourer d’un foisonnement de références à la Bible.

Intitulé “Leve lé wé Nziami” qui signifie Merci Seigneur, Joséphine Nkama a choisi un hymne à la puissance, à la présence et à l’amour du Très-Haut à l’occasion de la promptitude avec laquelle son fils Ali Bongo Ondimba, victime d’un malaise le 24 octobre dernier a été miraculeusement guéri par le Seigneur.

Entre quelques mélodies, c’est déjà une entrée remarquable dans la chanson gospel par cette tonalité spirituelle, un message parmi tant de témoignages pour ceux qui ont visionné et commencé à fredonner.

“O le Roi des rois, sois glorifié, nous te louons ! Tu es un Dieu vivant, tu es un Dieu puissant, tu es un Dieu d’amour. Personne n’est comme toi !…Papa, j’ai senti ta présence, Papa, j’ai vu ta puissance, Papa, j’ai vu ton miracle”.

A 78 ans, La Mama n’a pas perdu de son inspiration profane d’un texte qui passe à l’essentiel. C’est avec bonheur que les amoureux de la spiritualité vont allier cette dégustation sonore avec les humeurs du moment.

La tenue blanche qui symbolise la pureté rappelle que la chorégraphie des jeunes intrépides en plein désert et l’attitude de recueillement sont des éléments du décor de l’élévation et de gratitude pour le miracle à l’endroit  d’un être cher.

source : fr.infosgabon.com